Des parasites altérant des gènes exprimés dans le cerveau

Posted on

Des résultats qui plaident pour une modification plus profonde du cerveau par le parasite, et qui pourrait nous pousser à revoir le rapport qu’il entretient avec la schizophrénie.

Alors que le parasite restait indétectable aux tests les plus sensibles depuis quatre mois dans le cerveau des souris, les rongeurs manifestaient toujours leur attirance pour l’odeur d’urine de chat. Mais le cycle n’a été totalement élucidé qu’en 1969 avec la découverte du rôle du chat dans la transmission. La particularité du toxoplasme est la possibilité de transmission du parasite entre hôtes intermédiaires : les bradyzoïtes contenus dans les kystes sont également infectants pour d’autres hôtes intermédiaires. Toutefois, chez la femme enceinte non immunisée, la toxoplasmose peut avoir des conséquences sérieuses pour la santé du fœtus, surtout dans les 6 premiers mois. Le chat diffuse ensuite dans l’environnement des quantités de formes enkystées du parasite par ses excréments. Un chat qui a toujours été élevé dans un appartement, qui ne sort pas et mange des croquettes n’a quasiment aucun risque d’être porteur du parasite. Selon elle, le parasite pourrait en fait endommager le centre de l’odorat dans le cerveau des souris. Ces œufs rejetés dans les selles du chat demeurent viables dans un sol humide durant 18 mois, voire plus (s’ils ne sont pas exposés directement à la lumière du soleil). Le traitement le plus fréquent utilisé pour lutter contre la toxoplasmose chez les personnes qui présentent des symptômes est une combinaison de pyriméthamine* et de sulfadiazine ou de clindamycine.

Pour nettoyer le conduit auditif externe de votre chat avant l’application d’un traitement, nos vétérinaires vous recommandent les produits suivants :

  • L’infection toxoplasmique du sujet immunocompétent (normal)

Pourtant des rongeurs infectés par la toxoplasmose (Toxoplasma gondii), un parasite unicellulaire qui s’installe dans le cerveau, semblent au contraire attirés par leur prédateur naturel.

Pour l’équipe du docteur (Patrick) House, responsable de l’étude, l’explication se trouve dans le cerveau. Puisque le parasite de la toxoplasmose se retrouve dans les déjections des chats, la terre ou la viande crue :- Ne pas toucher des excréments de chat. Dans la mesure du possible, éviter de changer la litière de votre chat, car le risque de transmission de la toxoplasmose est très important. Même une petite quantité, ingérée au mauvais moment de votre grossesse, peut avoir un impact négatif sur le développement du cerveau de votre bébé (6, 7). -Les oocystes : C’est une forme de résistance qui est présente chez le chat qui n’a habituellement aucun symptôme et les rejette dans ses fèces. Le parasite contamine le plus souvent des animaux à sang chaud, y compris l’être humain, mais il est l’hôte définitif des félidés (dont le chat fait partie). L’hôte définitif du parasite est principalement le chat, mais les autres félidés sont aussi concernés. La réponse immunitaire de l’hôte restreint ensuite le parasite aux organes dans lesquels la réponse immunitaire est la plus faible : l’œil, le cerveau, les muscles. Le parasite émis lorsque le chat libère ses excréments devient infectant après un séjour d’au moins 24 heures dans le milieu extérieur.

Des parasites altérant des gènes exprimés dans le cerveau

  • décès in utéro,
  • accouchement prématuré,
  • lésions neurologiques et ophtalmologiques…

Accès au CV Une nouvelle étude indique que les parasites présents dans les excréments de chat, responsables de la toxoplasmose, sont plus répandus qu’on ne le pensait.

Une fois dans l’organisme, T. gondii peut s’introduire dans n’importe quel organe, avec néanmoins une nette préférence pour l’œil, le cerveau et les muscles. L’étape chez le chat est capitale pour la reproduction du parasite, reléguant l’homme et les autres animaux au rang d’hôtes intermédiaires. Les oeufs sont alors simplement “pondus” dans les excréments du chat pendant une à deux semaines, à raison de plusieurs millions. Ainsi incrusté, principalement dans le cerveau, l’œil ou les muscles, T. gondii se met en quelque sorte en “hibernation” en attendant des jours meilleurs. La femme enceinte est encore plus fragile à ce parasite qui peut contaminer le futur bébé suite au simple contact avec un chat contaminé. Le T.gondii, ou Toxo, peut infecter beaucoup de mammifères, mais capricieux, il ne finit sa vie que dans les entrailles d’un chat. La substance créée par le parasite dans le cerveau persiste après le départ du Toxo. En cas de toxoplasmose cérébrale chez la personne immunodéprimée, un examen d’imagerie, ou , permettra de rechercher des images d’ du cerveau, unique ou plus souvent multiple. Le cycle parasitaire du toxoplasma gondii comporte à la fois une multiplication asexuée, effectuée dans différents tissus chez les homéothermes, et une multiplication sexuée, localisée dans l’ digestif du chat.

Découvrez toute les réponses aux questions que vous vous posez sur ce parasite microscopique du chat mais aussi de l’homme…

  • les desserts maison : tiramisu, cheesecake, bavarois, glaces, crème fouettée, glaçage des gâteaux, îles flottantes, mousses…
  • les pâtes à la carbonara
  • la mayonnaise et l’aïoli maison

Le rongeur ressent même une attirance fatale pour son prédateur… Une déviance que les scientifiques expliquent par l’augmentation de la quantité de dopamine libérée dans le cerveau des rats contaminés.

Ces proies contiennent dans leurs muscles et cerveau des formes enkystées du parasite (poches de parasites appelés bradyzoïtes). Ces formes se transforment alors pour atteindre le stade adulte du parasite et se reproduisent dans les cellules de l’intestin du chat. Les symptômes sont similaires à ceux du chat avec des atteintes des poumons, du foie, du tube digestif et du cerveau avec des troubles neurologiques graves. Chez le chat et le chien, des atteintes oculaires (yeux) sont observables avec  uvéites et chorio-rétinites (inflammations dans l’œil). Manipuler le cerveau à ses fins Pour comprendre comment, il faut faire un détour par le mode de reproduction du parasite. Les chercheurs ont remarqué que le parasite en dormance entraîne un certain degré d’inflammation et produit des molécules qui ne sont pas dans le cerveau en temps normal. Elles peuvent jouer sur leur rythme de division, leur durée de vie ou la composition des molécules produites dans le cerveau. Pour le détruire, et comme nous le verrons dans le sujet [grossesse et aliments interdits], la chaleur ainsi que la congélation fortes sont nécessaires. Cela signifie que c’est chez le chat et ces félidés que Toxoplasma gondii devient adulte et se reproduit pour contaminer de nouveau le milieu extérieur.

Pour lutter contre l’infestation par les aoûtats et les larves d’aoûtats chez votre chat, nos vétérinaires vous recommandent les produits suivants :

Nous étudierons plus spécifiquement les symptômes de la toxoplasmose chez nos animaux domestiques dans l’article La toxoplasmose chez le chat et le chien.

Les conséquences sont beaucoup plus graves avec des atteintes du cœur, du cerveau, des yeux. Des kystes toxoplasmiques (zoïtokystes) se forment dans l’organisme (cerveau, oeil, muscles). des organes à faible réponse immunitaire : oeil, cerveau, muscle - parasite va se reproduire dans le cerveau, les yeux, le coeur. Conseils pour laver la litière de son chat En attendant, si vous êtes dans l’une de ces situations, il est recommandé : À noter que c’est seulement chez le chat que le parasite se développe dans la partie intestinale. La cohabitation entre un chat et une femme enceinte dans un même lieu est devenue dangereuse pour cette dernière. Dans le cas où une personne ayant un système immunitaire affaibli est infecté , il peut causer des dommages au cerveau. (Slavek Ruta/Shutterstoc/SIPA) La toxoplasmose, banal parasite dont près d’un humain sur deux est porteur, est donc en mesure de téléguider leur comportement et de leurrer leur cerveau !

Le parasite est fréquent dans les eaux du bassin du Mékong. Une fois ingéré, le ver peut vivre pendant des années dans le foie de l’individu, sans se faire remarquer.

L’infection par Toxoplasma gondii est dans la grande majorité des cas asymptomatique mais pendant la grossesse, elle représente un risque sérieux pour le fœtus.

Cette image montre un kyste de Toxoplasma gondii dans le cerveau d’une souris, contenant une centaine de parasites (en violet) entourés par une membrane. Les ookystes émis par le chat dans les déjections sont très résistants au froid et subsistent des mois dans la nature. Pour des raisons encore inconnues, le chat est l’hôte final de ce microbe : ce n’est que dans son intestin que l’unicellulaire peut se reproduire de façon sexuée.